Flux
Articles
Commentaires

Accueillir le tout petit

Le DVD s’intitule Bon sens et bonheur dès l’aube de la vie. Il est présenté comme « une approche novatrice de la naissance  à l’usage des parents et des professionnels de la petite enfance ». Il fait désormais partie des livres, revues et DVD que je prête aux futures mamans  dans le cadre des séances de yoga à domicile. J’ai toutefois hésité à l’acquérir car une phrase inscrite au dos de la couverture  me paraissait particulièrement dissuasive : « Comment arrêter immédiatement pleurs et cris grâce à la position « on-off » ? » Je trouvais très dommage d’ utiliser ce vocabulaire, d’ induire en filigrane cette comparaison entre un nouveau-né et une machine… Bien que les mots soient très maladroits, la bande annonce a, elle, malgré tout, retenu mon attention. La qualité de présence des tous petits y est en effet réellement impressionnante. Ils sont là, de tout leur être, dans un désir de lien, un désir de relation absolument émerveillant. Et c’est toute la richesse de ce travail réalisé par le docteur Christian Peyrat : témoigner, avec des visages et des témoignages, de la possibilité d’échange et de dialogue  que les parents peuvent instaurer dès la naissance avec leur enfant. Comme le souligne un père dans le documentaire, lors de la sortie de la  maternité, les parents sont généralement capables de  nourrir, de  laver, de  changer et de  câliner leur bébé mais ils n’ont, en revanche, pas  à l’esprit qu’il leur est également possible d’entrer profondément en communication avec lui. Or les tout petits ont fondamentalement  besoin non seulement de cet échange mais également d’être reconnus dans cette capacité qu’ils ont, dès la naissance, d’être en relation avec ceux qui les entourent.

Le visionnage de ce petit film m’a également permis de faire un lien que je n’avais encore jamais fait et de comprendre pourquoi les bébés supportaient si mal d’être placés sur le dos. C’est, à mon avis, à cause du poids de leur tête. Les muscles de leur cou, à la différence des nôtres, ne sont pas encore suffisamment contractés pour soutenir leur tête en position horizontale. Et de fait, lorsqu’ils se retrouvent sur le dos, les bébés ressentent le poids de leur tête. Un sensation assez désagréable que connaissent ceux qui pratiquent régulièrement le yoga nidrâ et qui parviennent, grâce à cette pratique, à détendre profondément les muscles de leur cou…

Comme l’accouchement en position allongée privilégie le confort du médecin plutôt que celui de la femme, changer un bébé en le plaçant sur le dos facilite la tâche des parents au détriment du bien être de  l’enfant… Les tables à langer du futur restent donc à inventer…

« Bons sens et bonheur dès l’aube de la vie. Une communication privilégiée avec votre bébé.  Docteur C. Peyrat. www.bonsensetbonheurdeslaubedelavie.com/

 

 

 

Ajouter un commentaire