Flux
Articles
Commentaires

Tiens Le Monde (daté du 23 mai) nous parle du yoga ! Et qui plus est en Une ! L’article a pour titre : Le yoga,  antistress incomparable. Et dès l’introduction, la journaliste insiste bien sur le fait que le yoga, “avant d’être un exercice physique est une science du bien être« . Le terme « science du bien-être » reste discutable. Personnellement, je répète souvent tant dans mes cours de yoga collectifs que dans mes séances de yoga individuelles à domicile que le yoga n’est pas qu’une technique de bien-être, que c’est avant tout un chemin vers soi et qu’il est quasiment inéluctable, sur ce chemin, de rencontrer des difficultés.

D’autre part, la photo publiée en pages intérieures, montrant une femme au corps longiligne dans une posture réclamant une souplesse et une stabilité peu communes, ne s’affranchit guère des clichés. Et continue, comme le font à l’heure actuelle la grande majorité des magazines spécialisés, à associer le yoga à une idée très normative du corps. Ce qui est très dommage car le yoga en réalité s’adresse à tous. A tous les corps. Des plus rebelles aux plus conformes, des plus singuliers aux plus abîmés. Le yoga propose un espace d’écoute et d’accueil du corps tel qu’il est. Et c’est avant tout une rencontre avec soi-même, non pas en surface, en périphérie mais réellement en profondeur.

Mais bon, ne soyons pas trop exigeants ! Après avoir été perçu pendant des années comme une gymnastique acrobatique, le yoga est désormais appréhendé comme un puissant remède pour gérer le stress. Ce n’est pas encore la panacée mais assurément le début d’un anoblissement !

« Autant qu’une psychanalyse, le yoga peut apaiser stress et tourments« , précise l’ article, et un peu plus loin, Isabelle Morin-Larbey, présidente de la FNEY et enseignante de yoga depuis trente trois ans, pose elle des mots justes en soulignant que cette tradition millénaire née en Inde il y a environ 4 000 ans « est une voie de connaissance de soi, une philosophie, une sagesse« . La journaliste  insiste également sur l’importance de la régularité de la pratique : « Plus la pratique est régulière et constante, plus grands et profonds sont les effets« .

Enfin, autre bonne nouvelle : « des consultations (de yoga, NDLR) commencent à voir le jour dans les établissements hospitaliers et cette discipline fait aussi son entrée dans les maisons de retraite« .

Ajouter un commentaire