Flux
Articles
Commentaires

Les séances de yoga post natal constituent un moment privilégié dans la vie d’une enseignante de yoga !  C’est toujours très émouvant pour moi de rencontrer, dans le monde du visible, les bébés dont j’ai côtoyé la présence alors qu’ils étaient dans le ventre de leur maman. C’est aussi une joie de revoir les femmes que j’ai accompagnées, avec le yoga, pendant leur grossesse, de les entendre raconter leur vécu de l’accouchement et de les découvrir dans leurs gestes de mères…

Ces séances de yoga post natal se déroulent en séances de yoga à domicile. C’est une bonne formule pour cette période -pas toujours simple- d’après la naissance : le cours se déroule chez vous et votre bébé peut être présent. L’horaire est choisi en fonction de votre rythme à tous les deux, à une heure où l’on peut être à peu près sûr que votre bébé n’aura pas faim. Et si jamais il pleure, je le prends dans mes bras. Les bébés sont généralement très coopérants ! La plupart, retrouvant le son de ma voix et les sensations agréables du temps d’avant leur naissance,  se relâchent profondément…

Les mamans sont généralement, elles aussi, très heureuses de pouvoir retrouver un espace pour elles, un temps pour se relier à leur corps, à leurs sensations. Il est en effet fréquent dans les premières semaines, les premiers mois, surtout lorsqu’on allaite, de se sentir en territoire occupé. Le yoga permet de se retrouver, de s’écouter, d’apprivoiser ce corps qui vient de porter la vie pendant neuf mois, qui s’est laissé traverser par elle et qui, loin d’être vide, reste empli du passage de cette énergie originelle.

Les postures proposées sont au départ très douces. Le travail se fait essentiellement au sol.  Une attention particulière est portée au périnée et au dos (souvent soumis à rude épreuve). La détente apportée en fin de séance par le yoga nidrâ est souvent très vivifiante. Par la suite, les postures peuvent, assez rapidement devenir très toniques selon les attentes et les besoins de chacune.

Quand commencer ? Quand vous en avez envie ! Il n’y a aucune règle dans ce domaine. J’ai déjà donné une séance à une maman dont le bébé n’avait pas une  semaine… Déjà mère de deux enfants, cette personne savait que cette période d’après la naissance était, pour elle, difficile à traverser et, ayant beaucoup investi le yoga, elle s’y est accrochée avec détermination et  persévérance. Je garde pour ma part un souvenir très intense de cette séance traversée en tenant dans mes bras une petite fille de quelques jours… A l’inverse, j’ai, il y a peu, retrouvé une jeune femme qui avait accouché avant l’été ;  je n’avais pas pu la voir avant mon départ en vacances et elle avait, elle, ensuite pris des vacances en septembre. Son bébé avait trois mois lors de la première séance et alors que je le tenais sur mes genoux, son  visage face au mien, il n’a cessé durant le yoga nidrâ, de m’adresser de grands sourires et d’accompagner ma voix de ses propres vocalises !

Si ces séances de yoga post natal sont essentiellement suivies par des personnes que j’ai accompagnées durant leur grossesse, toutes les femmes, et notamment celles qui n’ont pas eu le temps, la possibilité de faire du yoga avant la naissance,  sont bien sûr les bienvenues… Il n’est jamais trop tard pour commencer… Et le yoga peut vraiment s’avérer, dans cette période de passage, d’adaptation à un nouveau rythme, à de nouvelles exigences, un soutien très précieux.

Nathalie Mlekuz

 

Ajouter un commentaire