Flux
Articles
Commentaires

Quelques points précis pour encadrer les séances de yoga prénatal, les préserver du chaos du monde ambiant et faire en sorte que ces moments se déroulent le plus sereinement, le plus harmonieusement possible.

 

  • Le yoga prénatal peut-être commencé dès le début de la grossesse. Il peut d’emblée apporter une aide précieuse pour la traversée, souvent éprouvante, du premier trimestre.
  • La régularité est essentielle. Il est important que les effets du yoga ne restent pas en surface mais puissent s’inscrire  en profondeur dans le corps et cela passe par une pratique régulière. Il y a beaucoup de choses que vous pourrez continuer à faire après la naissance de votre bébé mais le yoga prénatal, en revanche, c’est forcément maintenant. Neuf mois, cela passe très vite. Et une heure de yoga dans la semaine, c’est très peu. D’où la nécessité de préserver cette heure précieuse. Tant pour vous que pour votre bébé, surtout lorsque l’on vit à Paris…
  • Si vous arrivez au bout du forfait, vous pouvez continuer à prendre des cours à l’unité au prix du forfait (soit 18 ou 20 € pour le cours du jeudi ; 22 ou 25 € pour le cours du vendredi).
  • Merci de me prévenir le plus tôt possible lorsque vous ne pouvez être présente au cours.
  • Il est vivement recommandé, lorsque vous arrivez au congé maternité, de basculer vers le cours de yoga prénatal du vendredi. Ce cours est un peu plus long, il dure une heure et quart. Il est aussi davantage centré sur la préparation du corps pour l’accouchement et sur l’accueil du bébé. Cela se fait assez naturellement, les femmes, libres de leur temps, préférant généralement venir pour le cours du matin plutôt que pour celui du soir.
  • Attention toutefois : sauf circonstances exceptionnelles, les cours non utilisés pour le cours du vendredi ne sont pas transférables vers le cours du jeudi. Et ils ne sont pas remboursables.
  • Il y a toujours une interruption pendant les vacances scolaires. Cette interruption est déduite des forfaits. Les cours s’arrêtent également l’été de mi-juillet à début septembre.
  • Face à la singularité de certaines situations, je reste ouverte au dialogue et j’ai le souci de faire au mieux pour que nous trouvions une solution juste aux difficultés que vous pourriez rencontrer.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire